👩🏻

Aurélie C.

infirmière et diététicienne diplômée

Flash sur les nouvelles recommandations en matière de diversification alimentaire.

La HAS (Haute Autorité de santé) a récemment publié de nouvelles recommandations en matière de diversification alimentaire. Nous les décodons pour vous.

Photo de Sydney Troxell provenant de Pexels.com

Diversification alimentaire : quand et comment ?

Quand la démarrer ?

Entre le 4ème mois révolus et le 6ème mois. Les choses sont maintenant plus claires : donner à votre enfant autre chose que du lait avant la fin du 4ème mois, augmente les risques d’obésité, d’infections, de maladie cœliaque et d’allergies alimentaires. Ainsi, si votre enfant est né un 1er janvier, il est conseillé de débuter la diversification alimentaire dans les premiers jours du mois de mai.

En revanche, trop attendre peut aussi être délétère, car les besoins nutritionnels de votre enfant ne seront plus couverts par une alimentation lactée seule au-delà de 6 mois révolus, et proposer de nouvelles stimulations via le gout et l'odorat, notamment, est important pour son développement. Proposer tôt un maximum de goûts différents, permet de limiter les risques de néophobie alimentaire (le refus de goûter de nouveaux aliments par l'enfant, et le rejet d'aliments auparavant acceptés, qui est fréquent entre 2 et 8 ans).

🥒

Au goûter, il est préférable d’introduire des produits simples et non-industriels comme des fruits, des compotes, du pain frais, des laitages.

Comment la démarrer ?

Contrairement à ce qui était conseillé auparavant, il n’y a maintenant plus d’aliments à privilégier pour commencer. Vous pouvez proposer à votre enfant les fruits, légumes, produits céréaliers, légumes secs, pommes de terre, produits laitiers, matières grasses, viandes, poissons, œufs cuits que vous voulez à votre enfant à condition qu'ils soient présentés en purée lisse car ils seront facilement assimilables. Afin de permettre une plus forte interaction avec votre enfant, un environnement calme (sans télévision ni musique) est préférable. Ainsi, votre enfant sera davantage focalisé sur ces nouveaux goûts ainsi que sur son sentiment de satiété.

Les grands changements concernent donc  :

- Les légumes secs et des céréales, qu'il est conseillé d'introduire beaucoup plus tôt qu'auparavant : plus votre enfant en consommera tôt, plus il sera habitué à ingérer des fibres bonnes pour la digestion. Cela limiterait les risques de cancer du colon à l’âge adulte.
- Les protéines telles que les viandes, les poissons et les œufs. Vous pouvez dès le début de la diversification introduire 5g de viande blanche dans un premier temps puis progressivement varier vers les poissons et les œufs. Pensez à bien mixer dans vos préparations de purée et à les mélanger avec des aliments bien connus de votre enfant.
- Les produits allergènes. Il est désormais recommandé d’introduire précocement les produits dits allergènes comme les œufs, les arachides, le gluten et les produits laitiers ,et ce, même si le terrain familial est à risque, pour limiter les risques d’allergie future. Introduisez les progressivement, sur trois jours consécutifs, avec des aliments connus et bien tolérés par votre petit, afin de pouvoir repérer facilement la moindre réaction anormale.
- Les matières grasses, parce qu’elles sont riches en oméga 3 et 6 et en phospholipides, sont nécessaires au développement intellectuel de votre enfant, et doivent donc, elles aussi, être proposées tôt. Veillez simplement à ne pas en abuser. Vous pouvez mettre un peu de beurre dans les purées et même un peu d’huile dans les préparations (de colza, de noix ou d’olive).

Vous voulez en parler avec un pédiatre ou une infirmière ?
Découvrez notre application Biloba et obtenez un avis médical en 20 minutes.
Biloba un service par abonnement qui vous permet de joindre un professionnel de santé spécialisé en pédiatrie en moins de 20 minutes, quand vous en avez besoin, autant de fois que vous voulez et où que vous soyez. L'équipe médicale est à votre disposition pour répondre à toutes les questions qui concernent vos enfants. 

N’hésitez pas, vous ne les dérangerez jamais.
Télécharger Biloba

Quelle consistance proposer et quand changer ?

Entre 6 et 12 mois, en fonction de la capacité de mastication de votre enfant, commencez à introduire de nouvelles textures : écrasées, en petits morceaux, biscuits moelleux, etc… Cela permet de limiter les risques de refus des nouveaux aliments plus tard.

Ce sera aussi l’occasion d’introduire les formes et les couleurs, de s’amuser, de mastiquer, de partager de véritables instants de complicité avec la famille.
Au goûter, il est préférable d’introduire des produits simples et non-industriels comme des fruits, des compotes, du pain frais, des laitages.
Le lait de vache (entier) pourra être introduit dès son premier anniversaire même si le lait de croissance reste à privilégier jusqu'à 3 ans.

Photo de Vanessa Loring provenant de Pexels.com

Y a-t-il des choses à éviter à tout prix ?

- Le miel : pas avant son premier anniversaire, car celui-ci peut provoquer un botulisme infantile, rare mais très dangereux. - **Les laitages crus** (lait, fromages) : pas avant ses 5 ans.
- Les viandes, poissons et œufs crus : pas avant 3 ans révolus (y compris la mayonnaise et la mousse au chocolat maison).
- Le soja: pas avant 3 ans révolus, en raison de la présence d’isoflavone celui-ci peut perturber la production hormonale de votre enfant.
- Le sel, qui consommé en excès augmente les risques de problèmes cardio-vasculaires à l'âge adulte. Le limiter dans l'alimentation des tout-petits permet de favoriser des habitudes alimentaires saines à l’âge adulte.
- Les boissons sucrées, en particulier avec des édulcorants, et de la caféine sont à proscrire avant 3 ans révolus. Les boissons trop sucrées risquent de perturber les signaux de reconnaissance de soif, et d'habituer votre enfant à une consommation de sucre excessive.

A retenir :

La règle des 10 pour un bon équilibre alimentaire à tout âge :

- Varier (texture et goût) je ferai
- Petites quantités au début, je servirai
- Proposer et reproposer j’essayerai
- Forcer, je me garderai
- Culpabiliser, je ne ferai
- Manger assis et à table, j’apprendrai
- Explorer, toucher et s’amuser, je tenterai
- Hydrater je n’oublierai
- Attendre le sucré, je m’obligerai
- Saler, je m'abstiendrai

Pour tout complément d'information, vous pouvez retrouver les recommandations de la HAS ou consulter les équipes de Biloba.

💡

À retenir

La diversification alimentaire se démarre entre le 4ème et le 6ème mois de l'enfant.

🛠️

À faire

Proposez régulièrement de nouveaux goûts et nouvelles textures entre 6 et 12 mois, en fonction du développement de l'enfant.

🔭

À suivre

Faîtes attention à la liste des produits non recommandés pour les enfants.

Un autre article ?

Quelles quantités de lait jusqu'à la diversification ?

Mon enfant est-il prêt pour la diversification alimentaire ?

Equilibre alimentaire chez l'enfant

Cliquez pour retrouver l'ensemble de nos articles 🤓