14/9/2021

Aurélie C.

infirmière et diététicienne diplômée

La fièvre de l'enfant, est-ce toujours grave ?

La fièvre chez un enfant est toujours source d'angoisse, mais sachez que c'est une réaction normale du corps vis à vis d'une infection.

Photo de Gustavo Fring provenant de Pexels

Qu'est-ce qu'une fièvre ?

La fièvre, à quoi est elle due ?

La fièvre permet à votre enfant de combattre les micro-organismes.

En effet, lorsque l'organisme est agressé, les cellules de défense détectent l'agent responsable et vont alors produire des substances dites pyrogènes, c’est à dire capables de faire monter la température de notre corps, appelées "cytokines". Les cytokines vont agir au niveau du cerveau de votre enfant pour entrainer toute une chaine de réactions dont le but est d'augmenter la chaleur corporelle afin d'optimiser la réponse de son système immunitaire. La fièvre est donc un véritable allié dans la lutte contre les infections.

A partir de quand parle t'on de fièvre ?

La fièvre est définie par la HAS (Haute Autorité de Santé) comme "une élévation de la température centrale au-dessus de 38 °C, en l’absence d’activité physique intense, chez un enfant normalement couvert, dans une température ambiante tempérée."

La prise de température se fait à l'aide d'un thermomètre. De nombreux modèles sont disponibles sur le marché, il est important de bien lire le mode d'emploi de celui que vous possédez. La méthode de référence reste la prise de température par voie rectale, qu'il ne faut pas hésiter à utiliser en cas de doute lors d'une mesure par une autre technique (auriculaire, frontale ou axillaire).

Photo de Karolina Grabowska provenant de Pexels.com

Faire baisser la fièvre à tout prix n'est pas indispensable, si elle est bien tolérée.

Comment gérer la fièvre chez mon enfant ?

Faut-il systématiquement faire descendre la température ?

Faire baisser la fièvre à tout prix n'est pas indispensable, si elle est bien tolérée. Comme nous vous l'avons expliqué précédemment, l'augmentation de température est bénéfique pour la lutte contre l'infection, et si le comportement de votre enfant n'est pas inquiétant, s'il continue à jouer, et est bien tonique, elle peut être respectée.

Il n'est pas rare que les enfants fébriles soient fatigués ou un peu grognons, ce n'est pas inquiétant.

Si votre enfant a de la fièvre, veillez à le faire boire régulièrement, à le laisser peu couvert, et à maintenir la température de votre intérieur, si vous le pouvez, aux alentours de 19 à 20 °C, afin de limiter au maximum son inconfort, et les risques de déshydratation. Le paracétamol peut aussi être donné toutes les 6h, en respectant les doses recommandées.

Le risque principal en cas de fièvre est la déshydratation car l'organisme chauffe, sue et donc perd de l'eau. Il faut veiller à ce que votre enfant boive, proposez lui de l'eau régulièrement dans la journée : un enfant fébrile qui ne boit pas doit être examiné par un médecin. C'est une règle d'or !

N'hésitez pas à demander conseil en cas de doute.

Quand dois-je m'inquiéter ?

N'hésitez pas à observez votre enfant, car en tant que parent, vous le connaissez mieux que personne.

Il est préférable de consulter un médecin en cas de fièvre si :

- Votre enfant a moins de 3 mois ;

- il est somnolent ou au contraire très agité ;

- il semble avoir un torticolis ou se plaint de maux de tête non soulagés par le paracétamol ;

- il a des frissons ou des marbrures (de petites lignes violettes sur le corps), qu'il est anormalement pâle ;

- il semble gêné pour respirer ou a une respiration très rapide ;

- il ne boit pas.

Et en cas d'inquiétude et de doute sur la tolérance, que faire ?

N'hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé.

Il vous aidera à évaluer la situation en fonction de l'âge de votre enfant, du contexte d'apparition, et de ses antécédents.

L'application Biloba est une de vos ressources pour répondre à vos questions, ne restez pas seul.

Télécharger
Biloba

1.

À retenir

La fièvre est un symptôme, et n'est pas toujours une urgence.

2.

À faire

Surveiller la tolérance de son enfant, l'hydrater, le laisser peu couvert.

3.

À suivre

Si vous avez le moindre doute, n'hésitez pas à demander l'avis d'un professionnel de santé.

Sur le même sujet

J’emmène mon enfant aux urgences, que va-t-il se passer ?

Préparez votre venue aux urgences en comprenant comment c'est organisé !

Lire l'article
5 min
La bronchiolite, est-ce grave ?

Bien que souvent bénigne, cette maladie peut parfois causer des difficultés respiratoires chez les tous petits.

Lire l'article
2 min
Une otite, qu'est-ce que c'est ?

Une otite est une infection de l'oreille moyenne. Les enfants sont plus sujets aux otites que les adultes.

Lire l'article
3 min