👩🏻

Aurélie C.

infirmière et diététicienne diplômée

La rhinopharyngite : la maladie de l'automne chez l'enfant

La rhinopharyngite, aussi appelée rhume, est une infection virale contagieuse et fréquente chez le bébé et l'enfant.

Photo de Josh Willink provenant de Pexels.com

Reconnaître la rhinopharyngite chez l'enfant.

Qu'est-ce qu'une rhinopharyngite ?

La rhinopharyngite est une maladie virale bénigne qui se traduit souvent par un écoulement nasal accompagné d'une irritation de la gorge. C'est en fait une inflammation de la muqueuse qui tapisse l’intérieur du nez et du pharynx.

Environ 200 virus différents peuvent en être la cause. Il est donc peu probable que l'anticorps produit après une infection nous protège du virus suivant, ce qui peut expliquer les rhinopharyngites à répétition. En moyenne donc, votre enfant peut souffrir de 4 à 5 épisodes de rhinopharyngite par an, durant chacun environ 2 semaines.

🤧

En moyenne donc, votre enfant peut souffrir de 4 à 5 épisodes de rhinopharyngite par an, durant chacun environ 2 semaines.‍

Comment se déclenche une rhinopharyngite ?

La muqueuse du nez sécrète habituellement en petite quantité un liquide dont le rôle est d'humidifier en permanence l'air inspiré et ainsi de lutter contre les agents infectieux, le mucus.

En cas de contamination par un virus, la muqueuse est inflammatoire, elle gonfle et sécrète davantage. Alors, le mucus en excès s'extériorise par le nez, coule dans la gorge, et entraine nez bouché si l'enfant n'est pas mouché régulièrement, et toux.

Vous voulez en parler avec un pédiatre ou une infirmière ?
Découvrez notre application Biloba et obtenez un avis médical en 20 minutes.
Biloba un service par abonnement qui vous permet de joindre un professionnel de santé spécialisé en pédiatrie en moins de 20 minutes, quand vous en avez besoin, autant de fois que vous voulez et où que vous soyez. L'équipe médicale est à votre disposition pour répondre à toutes les questions qui concernent vos enfants. 

N’hésitez pas, vous ne les dérangerez jamais.
Télécharger Biloba

Symptômes et facteurs de la rhinopharyngite.

Quels sont les facteurs favorisant cette rhinopharyngite ?

- Le tabagisme passif et la pollution peuvent être favorisant. Il est donc souhaité de ne pas fumer près de votre enfant et surtout dans une pièce non ventilée (c'est en réalité toujours le cas) ;
- La sécheresse de l'air ambiant : elle diminue la mobilité des cils présents sur la voie respiratoire, et augmenta la sensation de nez bouché. Il est donc important d'avoir une hydrométrie de l'ordre de 50 à 60% dans son lieu de résidence, et particulièrement dans la chambre de votre enfant ;
- Un terrain allergique, surtout s'il est génétique, familial, peut favoriser la répétition des épisodes ;
- Un reflux gastro-œsophagien pathologique peut créer une irritation locale menant à l'inflammation des muqueuses nasales et pharyngées ;
- Bien évidemment, la vie en communauté, chez l'assistante maternelle, à la crèche, à l'école, favorise la transmission du virus par voie respiratoire et manu portée ;

Photo de Andrea Piacquadio provenant de Pexels.com

Quels sont les symptômes de la rhinopharyngite ?

Après une période d'incubation de 1 à 7 jours, la rhinopharyngite peut entrainer :

- Une fièvre modérée, qui dure moins de 3 jours (inférieure à 39 °C) ;
- Un écoulement nasal pendant deux à dix jours. Les sécrétions du nez sont d'abord claires, transparentes puis peuvent devenir plus épaisses, jaunes ou verdâtres ;
- Un mal de gorge qui peut être associé à une sensation d'assèchement. Une toux peut s'ensuivre et durer jusqu'à 15 jours.
- Des yeux larmoyants, et une conjonctivite virale ;

Quand faut-il s'inquiéter ?

Mon enfant est tout le temps enrhumé. Est-ce grave ?

Le rhume, même s'il fréquent chez le bébé et l'enfant, est bénin mais très contagieux, et peut durer très longtemps car les défenses immunitaires des enfants sont en développement. Le contact fréquent avec des enfants malades et des virus variés ne peut donc être que bénéfique au développement du système immunitaire de votre enfant. Un enfant qui est souvent malade avant trois ans le sera de moins en moins par la suite, puis encore plus rarement après six ans.

Petites particularités du bébé de moins de trois mois :

La rhinopharyngite n'est pas à sous-estimer chez les nourrissons de moins de 3 mois car les les tout petits ne savent respirer que par le nez, pas encore part la bouche, et il est d'autant plus important de bien leur dégager le nez.
En cas de fièvre chez l'enfant de moins de 3 mois, le risque de déshydratation est importan
t, n'hésitez pas à consulter votre médecin si votre enfant parait moins tonique que d'habitude ou s'il a du mal à boire.
Si vous avez le moindre doute, vous pouvez demander conseil à l'équipe de Biloba ou à votre médecin.

Que puis je faire pour aider mon enfant à mieux respirer lors d'un rhume ?

Nous vous conseillons de :
- Nettoyer son nez au sérum physiologique le plus souvent possible, surtout avant de dormir pour dégager ses voies respiratoires mais également avant de manger afin qu'il n'ait pas de sécrétions qui le gênent (l'utilisation d'un mouche-bébé peut être utile lorsque les sécrétions sont collantes et épaisses) ;
- Surélever son matelas de 10-15cm en tête du lit afin que son buste soit un peu relevé. Cela favorise l'écoulement des sécrétions vers son arrière gorge et provoquera moins de sensation d'étouffement ;
- Aérer sa chambre 10-15 minutes par jour même en hiver pour renouveler l'air et faire partir les virus ambiants ;
- Humidifier l'air de sa chambre
entre 50 et 60% car un air trop sec favorise l'irritation des muqueuses ;
- Donner à boire régulièrement à votre enfant, car les sécrétions nasales "consomment" beaucoup d'eau ;
- Lui faire profiter de la vapeur d'eau chaude d'une salle de bain, lors d'une douche ou d'un bain d'une personne de la famille. Cela lui fera comme une petite inhalation. Ainsi l'écoulement des sécrétions et le mouchage seront facilités.

💡

À retenir

La rhinopharyngite est souvent bénigne et peut durer longtemps.

🛠️

À faire

Le traitement le plus important est le nettoyage de nez au serum physiologique.

🔭

À suivre

En cas de doute, consultez un professionnel de santé.

Un autre article ?

La fièvre de l'enfant, est-ce toujours grave ?

La bronchiolite, est-ce grave ?

Vitamine D : les nouvelles doses recommandées

Voir tous nos articles