👩🏻

Aurélie C.

infirmière et diététicienne diplômée

Comment faire évoluer l'alimentation de votre enfant de 1 à 3 ans.

Votre enfant grandit toujours un peu plus et voilà le temps où il devient plus autonome. Il va commencer à vous faire comprendre qu'il est capable de choix et va s'opposer à vous et ainsi tenter de s'affirmer. N'oubliez pas que ce type de comportement n’a rien d’anormal et ne remet pas en cause la qualité de ce que vous lui proposez.

Photo de Wendy Wei provenant de Pexels.com

Quelques rappels pour l'alimentation

Les quantités

Les quantités que vous proposez à votre enfant doivent augmenter petit à petit. Rappelez vous de ne pas le forcer car chaque enfant est unique et a un appétit différent. Ce principe est vrai quelque soit l’âge de votre enfant.

Essayez de faire en sorte que les repas soient des moments de détente, conviviaux et chaleureux à tout âge de la vie.  Faites confiance à l'appétit de votre enfant. Etre à son écoute (tout en le guidant) l’amènera vers l’autonomie. Plus vous lui proposerez des aliments aux goûts élaborés, plus il prendra plaisir à se nourrir et ainsi trouvera sa place autour de la table, naturellement.

🥘

La croissance

La croissance

La seule manière d’évaluer une bonne adéquation entre l’alimentation et l’âge de votre enfant est la surveillance de ses courbes de croissance : poids et taille. Si l’enfant reste sur sa courbe de croissance, il n’y a pas lieu de s’inquiéter et de se poser les questions suivantes : Mon enfant mange-t-il assez ou mange-t-il trop ?

Attention : une croissance pondérale accélérée entre 0 et 2 ans est un facteur de risque de surpoids . Il faut donc veiller à ce que cette dernière reste harmonieuse et pour cela vous pouvez vous faire aider d'un professionnel de santé.

Vous voulez en parler avec un pédiatre ou une infirmière ?
Découvrez notre application Biloba et obtenez un avis médical en 20 minutes.
Biloba un service par abonnement qui vous permet de joindre un professionnel de santé spécialisé en pédiatrie en moins de 20 minutes, quand vous en avez besoin, autant de fois que vous voulez et où que vous soyez. L'équipe médicale est à votre disposition pour répondre à toutes les questions qui concernent vos enfants. 

N’hésitez pas, vous ne les dérangerez jamais.
Télécharger Biloba

Quelles quantités donner en pratique ?

Les légumes et les fruits

Vous pouvez les donner en morceaux fondants, et tendre petit à petit vers des morceaux crus en fonction des capacités de mastication de votre enfant.

Les quantités indicatives sont entre 250 à 450g par jour qu’il s’agisse de légumes ou de fruits.

Les légumes secs

Vous pouvez les proposer en plus grandes quantités : 2 fois par semaine jusqu’à 1/3 de la quantité de légumes, toujours en fonction de la tolérance digestive de votre enfant.

Si vous souhaitez donner moins de viande à votre enfant, voici quelques principes, mais n’hésitez pas à en parler avec votre médecin : il faudra donner plus de légumes secs et les associer aux céréales pour une meilleure biodisponibilité des protéines. En moyenne il convient de donner une cuillère à café de légumes secs associée à 2 cuillères légumineuses en plus de la ration habituelle de ces derniers.

Les produits céréaliers et les féculents

Vous pourrez en donner 1/3 de la quantité de légumes proposée environ. Il faut toutefois éviter le soja et ses dérivés (tofu...) jusqu'à 3 ans, car ils contiennent des isoflavones qui sont suspectés d'être des perturbateurs endocriniens.

N'hésitez pas à proposer à votre enfant des céréales complètes car elles apportent plus de fibres et de vitamines que les céréales raffinées.

Notre conseil :  veillez à faire attention à la provenance des fruits, légumes, légumes secs et céréales. Privilégiez les produits cultivés sans pesticide.

A défaut, épluchez les fruits et les légumes ou lavez les soigneusement.

Photo de Mikhail Nilov provenant de Pexels.com

Les protéines animales

Les quantités de viande, poisson peuvent être augmentées à raison de 4 cuillerées à café par jour soit 20g entre 1 et 2 ans et à raison de 6 cuillères à café soit 30g entre 2 et 3 ans.

Les oeufs peuvent être donnés à raison d'1/3 entre 1 et 2 ans et à raison d'un demi entre 2 et 3 ans.

Enfin pensez à bien donner minimum 1 fois par semaine du poisson en variant les espèces et les lieux de pêche (élevage ou pleine mer).

Les matières grasses

Elles sont nécessaires à chaque repas.

Qu’elle soient animales, comme le beurre et la crème, ou végétales, comme les huiles, il est préférable de les donner crues.  N’hésitez pas à varier les huiles et à en donner 1 à 2 cuillères à café à chaque repas.

Un mot sur la néophobie alimentaire

A partir de l’âge de deux ans, certains enfants traversent une phase de néophobie alimentaire, ce qui veut dire que l’enfant refuse certains aliments qu'il aimait auparavant, et ainsi va réduire le nombre d'aliments acceptés.

Cette phase, perturbante, est considérée comme une période normale du développement de l’enfant.


Pour diminuer son intensité, il est conseiller de proposer dès le plus jeune âge, soit dès 4 mois, des aliments variés tant d'un point de vue saveur que d'un point de vue texture.

Si vous avez la moindre question, l'équipe Biloba est là pour vous répondre et vous accompagner.

💡

À retenir

Faites confiance à l'appétit de votre enfant.

🛠️

À faire

Proposez des aliments sains et variés.

🔭

À suivre

Surveillez la courbe staturopondérale de votre enfant

Un autre article ?

Équilibre alimentaire chez l'enfant

Les bonnes habitudes alimentaires

Tout savoir sur la gastro-entérite

Voir tous nos articles